L'INTERCOMMUNALITE C'EST VIVRE ENSEMBLE ET PARTAGER

Publié le par Ensemble

                        Un ancien élu Gaulliste de Villepinte 93

                 

 

Dans les villes de Tremblay, Villepinte, Sevran, a lieu, depuis des mois, une réflexion pour constituer une communauté d’agglomération.

Mais nous constatons que certains élus de Villepinte s'y opposent quels sont leurs intérêts aucun c'est élu n'habitent pas à Villepinte.

 

Ce qui concerne l'ancienne maire Martine Valleton qui s'est prononcée contre elle veut faire payer sa défaite aux Villepintois. 

Monsieur François Asensi Maire de Tremblay est Député de Villepinte. 

Oui Monsieur le Député de Villepinte  vous avez notre soutien parce que l'intercommunalité n'est ni de droite ni de gauche. C'est vivre ensemble et partager.

Pour  L'intercommunalité:

Sevran, Tremblay, Villepinte, ou plus.


Oui, mais démocratique, citoyenne, écologique et sociale!


Nous sommes trop intéressés à partager avec les autres villes, il ne faut pas abandonner ce projet car il est toujours bon de mettre en commun ses atouts avec d’autres villes.

Si oui mise en place d’un 

Conseil associé des habitants élargi aux associations et aux élus minoritaires,
Présence représentative de la pluralité des élus au Conseil d’agglomération
Annonce publique de l’ordre du jour des Conseils d’agglomération.


Débats publics dans chacune des villes puis en commun pour solliciter l’avis des citoyens sur les projets envisagés. 

Autrement dit, l’intercommunalité, c’est surtout moins de charges à payer et moins d'impôts pour les contribuables.  

En effet, le but de l’intercommunalité n’est pas de perdre de l’argent, c’est de mettre en commun des moyens pour réaliser et entretenir des investissements que nous pourrions difficilement réaliser avec nos seuls moyens. C’est un système de solidarité. 

Maintenir et développer les moyens de soin comme les hôpitaux. 

Respect de l’environnement avec des constructions en HQE. 

Développer le logement social de qualité. 

Choix d’une gestion publique de l’eau en régie directe. 

Développement des circulations douces sur l’intercommunalité.  

Développement du tri des déchets. 

Être en capacité de se doter des outils indispensables pour créer les conditions d’un développement équilibré
du territoire sur le plan des transports, du cadre de vie, du respect de l’environnement et de renouvellement urbain.

Favoriser l’accès à la culture pour tous avec un même tarif local dans l’agglo pour tous les équipements
culturels et sportifs par exemple.


Publié dans L'intercommunalité

Commenter cet article