De Villepin sur France Inter

Publié le par Ensemble

                                                    Un ancien élu Gaulliste de Villepinte 93 

 

 

En notre temps, la seule querelle qui vaille est celle de l’homme. C’est l’homme qu’il s’agit de sauver, de faire vivre et de développer. » Charles de Gaulle (1959).

Le plus démocrate des démocrates
La pensée du Général de Gaulle peut également être une source d’inspiration pour l’organisation du pouvoir politique. Déjà dans les années 30, alors qu’il était pourtant militaire, il soutenait que la conduite de la guerre était une affaire politique à cause de l’ampleur des éléments à maîtriser et il ne souhaitait pas qu’elle fût décidée directement par des militaires. Toute sa vie durant, il a défendu une conception de la démocratie où le peuple devait décider des grandes orientations politiques, ce qu’il a mis en place avec la Cinquième République et l’élection du président de la République au suffrage
universel.

ENSEMBLE, SOUTENONS DOMINIQUE DE VILLEPIN ! 

 


Dominique de Villepin dénonce "la politique spectacle" de Sarkozy
«Arrêtons de danser sur les tables, la politique n'est pas un jeu»... Interviewé sur France Inter, jeudi matin, Dominique de Villepin ne s'est pas privé de tacler Nicolas Sarkozy à plusieurs reprises. «Les malaises qui existent dans notre pays sont extrêmement profonds, a déclaré l'ancien Premier ministre.
Il faut être très vigilant afin d'apporter des réponses. N'imaginons pas qu'il suffit de faire quelques pirouettes et quelques galipettes pour répondre aux problèmes des Français», a-t-il poursuivi. «La réalité que vivent les Français n'a plus rien a voir avec ce dont parlent les politiques. Il faut du sèrieux, une fois de plus, arrêtons de danser sur les tables, que les hommes politiques retrouvent le sens de leur mission.»

Répondant aux questions des auditeurs, l'ancien Premier ministre s'en est pris à la politique de réformes de Nicolas Sarkozy. «Le Président de la République a commis une erreur en imaginant que le quinquennat devait se faire au détriment des autres pouvoirs, et en particulier du gouvernement et du Premier ministre. Le déséquilibre qui existe aujourd'hui dans notre pays, au sein de l'éxécutif, explique l'absence d'efficacité de la politique qui est menée. [...] C'est un Président qui lance des réformes mais on voit que ces réformes n'aboutissent pas, parce que l'Etat n'est pas mobilisé [...] Vous pouvez décider ce que vous voulez dans le Palais de l'Elysée, si ce n'est pas appliqué sur le terrain, rien ne change.»

Dominique de Villepin a conclu en affirmant que ,«2012 sera certainement l'occasion de faire le point sur cette déviance telle qu'elle a été pratiquée ces dernières années et telle qu'elle sera pratiquée malheureusement, je le crains, au cours des prochaines années», réaffirmant ainsi ses ambitions électorales.


 leparisien.fr

 

 


 

 

Villepin: Sarkozy fait du cirque


Dominique de Villepin, ancien premier ministre, a affirmé, en répondant à une question sur France Inter jeudi, que Nicolas Sarkozy avait la "tentation" de faire du cirque. "On a le sentiment qu'un certain nombre des réformes ne sont faite que pour 'jouer' à la politique", a-t-il déclaré à propos de la loi sur le travail du dimanche. Il a aussi dénoncé la gestion par le gouvernement de la détention de Clotilde Reiss en Iran, lançant: "Je ne suis pas sûr que ces déclarations répétées permettent de créer le fil" nécessaire avec les autorités iraniennes. Enfin, Dominique de Villepin a réaffirmé ses ambitions électorales, sans les préciser: "Je veux proposer des solutions alternatives."


 

Adhérons dès aujourd’hui au CLUB VILLEPIN ! Pour cela, il suffit de télécharger le bulletin d'adhésion.

 

     CLIQUEZ SUR LE LIEN

Commenter cet article