Objet : Affaire Clearstream : l'instrumentalisation de la Justice

Publié le par Vivre Ensemble



Chers amis,

Le procès Clearstream n’a pas encore débuté que le procureur de la République monte déjà au créneau sur Europe 1 pour porter une charge violente contre Dominique de Villepin.

http://www.facebook.com/l/;www.dailymotion.com/video/xaavd8_marin-beigbeder-est-dabord-un-malad_news

Voici un article qui revient sur les déclarations du Procureur et qui récapitule tous les éléments permettant d’affirmer que l'instrumentalisation de ce procès ne fait désormais plus aucun doute…

http://www.facebook.com/l/;reversus.fr/affaire-clearstream-une-justice-executive

Certains députés villepinistes n’ont pas attendu le début du procès (qui se déroulera le 21 septembre) pour dénoncer cette manipulation de la Justice qui au fil des mois n'en est que plus criante.

Sur son blog, le député de l’Hérault Jean-Pierre Grand affirme que « jamais on n’avait vu, depuis la Libération, une telle atteinte au fonctionnement de la Justice. Dominique de Villepin est traité comme un dissident soviétique ».

http://www.facebook.com/l/;www.jeanpierregrand.fr/archive/2009/08/28/affaire-clearstream-interview-sur-europe-1-du-procureur-jc-m.html

Jacques Le Guen, député du Finistère parlait quant à lui sur son profil Facebook d’une « opération de déstabilisation commandée » si aucune sanction « n’était prise par la Garde des Sceaux à l’encontre du procureur général de Paris, qui a rendu publique son interprétation personnelle d’une affaire en cours ».

Dans une longue note adressée aux juges d’Huy et Pons en octobre 2007, Dominique de Villepin regrettait déjà l’instrumentalisation du dossier : « Combien de nouvelles attaques devrai-je supporter avant que chacun puisse se rendre à l’évidence qu’il y a, au cœur de ce dossier, une impression vive et une instrumentalisation inacceptable ? Quand on désigne du doigt un faux coupable et qu’on se désigne soi-même comme une victime politique, on enclenche, dans un pays comme le notre, une véritable chasse à l’homme où tous les moyens sont bons, rumeurs, délations, calomnies, désinformation.. »

De Karachi à Clearstream, nous sommes plus que jamais sous le coup du deux poids- deux mesures, symbole d’une corruption à ciel ouvert du système judiciaire. Seul un sursaut républicain peut désormais permettre de sauver l’inévitable dans un procès aux accents de plus en plus kafkaïens.

Les villepinistes ne doivent pas rester silencieux sous l’injure. Nous comptons sur chacun d’entre vous, pour refuser ce déni de Justice et faire entendre votre voix par le biais des nouveaux outils du Web 2.0 (Blogs, réseaux sociaux, vidéos…)

Nous avons besoin de votre soutien, REJOIGNEZ NOUS ! www.clubvillepin.fr/

Commenter cet article