Première rentrée au campus des métiers 23 000 m 2 de bâtiments neufs dédiés à l’apprentissage ouvrent ce matin à Bobigny. Trois mille jeunes seront formés chaque année à une vingtaine de

Publié le par Vivre Ensemble

Ancien élu Gaulliste de Villepinte 93






C’est la rentrée ce matin au campus des métiers et de l’artisanat, situé à quelques mètres de la tour de l’Illustration à Bobigny. Tout beau, tout neuf, certifié HQE (haute qualité environnementale) et entièrement adapté aux personnes handicapées. « C’est le plus beau campus de France », claironne Patrick Toulmet, le président de la chambre de métiers et de l’artisanat.
Destiné à former 3 000 apprentis par an dans plus d’une vingtaine de métiers, il démarre avec 1 500 inscrits.
Pour limiter la confusion dans ce vaste établissement de 23 000 m2 , les élèves sont accueillis par vagues, sur quatre demi-journées de présentation. Les futurs apprentis, dont les anciens élèves du Cifap de Pantin et du centre de formation de la ZAC des Vignes de Bobigny, devraient rapidement s’approprier les lieux. Chaque section est identifiée par un code couleur et, un peu partout, des panneaux d’orientation sont installés.

Il reste des places dans certaines filières

Vendredi, à deux jours de la rentrée, tout n’était pas encore complètement prêt. Les ateliers de travaux pratiques, qui ne seront utilisés que dans quelques semaines, sont en cours de finition et dans de nombreuses salles des cartons s’empilent, attendant d’être déballés. Cela n’inquiète pas Patrick Toulmet, assurant que « tout sera terminé dans huit à dix jours ». Enthousiaste, il loue la qualité des équipements, qu’il s’agisse de l’atelier maquillage, du studio photo et surtout de l’atelier de prothèses dentaires, le métier qu’il exerce à Pierrefitte.
« Un établissement pareil, ça donne du crédit à la profession et ça valorise les jeunes », ajoute-t-il, conscient que la filière artisanale reste pour beaucoup considérée comme une voie de garage. « Je vous parie que pour la rentrée universitaire (NDLR : de l’annexe de Paris-XIII, située de l’autre côté de la rue) , il y en a qui vont se tromper et venir ici », s’amuse-t-il. Mais il estime également qu’un tel édifice « ne doit pas rester fermé sur lui-même ». Il souhaite rencontrer les représentants d’associations locales et les « grands frères » du quartier afin d’ouvrir le campus au voisinage, en organisant par exemple des expositions dans le grand hall central, des projections de films ou encore des cours de basket dans le futur gymnase, qui devrait être terminé à la mi-octobre.
Parmi les formations proposées, la plomberie, la boulangerie et la pâtisserie affichent complet. Il reste en revanche beaucoup de places de prothésistes dentaires, dans les filières automobile qui bénéficie d’un atelier de 2 000 m2 et esthétique. Les nouvelles formations que proposera le campus, comme ascensoriste, ambulancier ou technicien du froid, sont en cours d’élaboration. Elles devraient être toutes dispensées à la rentrée prochaine en formation initiale. Enfin, 190 logements destinés prioritairement aux étudiants étrangers devraient sortir de terre dans les mois à venir.


Ce projet humaniste, les citoyens l’attendent, le clubvillepin, le porte, nous avons besoin de votre soutien, REJOIGNEZ NOUS ! www.clubvillepin.fr/


Commenter cet article