Villepin à VSD : «Je ferai tout pour que la vérité éclate, elle en décevra un certain nombre»

Publié le par Vivre Ensemble

Ancien élu Gaulliste de Villepinte 93







De retour de Chine où VSD l'a suivi début septembre *, Dominique de Villepin revient sur le climat délétère qui s'est déjà installé avant l'ouverture du procès Clearstream. A partir de lundi 21 septembre, l'ancien premier ministre comparaît pour «complicité de dénonciation calomnieuse».

Ces audiences sous haute tension -prévues sur un mois- devront mettre en lumière le rôle joué -ou non- par Villepin dans la manipulation orchestrée en 2004 à l'aide de faux listings bancaires, censés attribuer des comptes secrets à Nicolas Sarkozy et à des dizaines d'autres personnalités. Extraits de l'interview de Dominique de Villepin.

La tension avant le procès. «Tout est extraordianire depuis le début. Un président de la République partie civile qui ne cesse de s'immiscer dans le dossier, qui fait des déclarations au Brésil pour le moins étonnantes. La justice demande de la sérénité et de l'indépendance.»

Ses arguments de défense. «Mon ennemi dans cette affaire, c'est la confusion. Elle a pour premier effet de créer de la suspicion et de salir. J'assume les décisions prises lors de cette période. Je ferai toout pour que la vérité éclate. Elle en décevra un certain nombre.»

Le manque du pouvoir. «Il est difficile mais nécessaire de dire des choses différentes enpériode de crise. J'aurais pu me laisser inhiber par les attaques contre moi, prendre peur, ou, après tout, vivre caché. Ce n'est pas mon tempérament ni mes convictions.»

Lire l'article intitulé «Dominique de Villepin prêt au combat» dans VSD n°1673 (du 16 au 22 septembre 2009)

Ce projet humaniste, les citoyens l’attendent, le clubvillepin, le porte, nous avons besoin de votre soutien, REJOIGNEZ NOUS ! www.clubvillepin.fr/


Publié dans Villepin à VSD

Commenter cet article