Dominique de Villepin affirme sur RTL, détenir 460 parrainages pour sa candidature

Publié le par Agir Ensemble



Invité de RTL, l’ancien premier ministre a confié avoir réuni 460 sur les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’Élysée. La quête des signatures a été compliquée par les rumeurs qui évoquaient, ce week-end, un ralliement de Dominique de Villepin à Nicolas Sarkozy.

D’après Dominique de Villepin, un tiers de ses signatures proviennent de l’Outremer. »J’ai vraiment envie d’être candidat, il y a des choses qui ne sont pas dites dans cette campagne qui tient de la campagne de foire avec des Hercules qui bombent les muscles », a déclaré Dominique de Villepin.

L’ancien premier ministre entend ramener cette campagne « sur ses vrais enjeux ». « Comment moderniser notre modèle social et économique ? », s’est interrogé Dominique de Villepin pour qui il ne s’agit pas de multiplier les promesses non tenues. « Avoir une hotte de père Noël donne l’illusion de changement ». Pour Dominique de Villepin, nombre des mesures dévoilées par Nicolas Sarkozy offrent une faible marge de manœuvre.

« Il faut se recentrer sur les problèmes de la France, qui s’effondre. On ne dit pas aux Français qu’ils vont devoir faire beaucoup d’efforts sinon l’histoire passera « , prévient Dominique de Villepin.

Source: Le Figaro

Villepin : la campagne «ressemble à une kermesse»

«C’est une vraie campagne avec ce que ça suppose de promesses qui, par définition, ne seront pas tenues», commente Dominique de Villepin, lui-même candidat, sur RTL. «J’aimerais que nous nous recentrions sur ce qui fait le coeur du problème français : la France sombre, la France s’efface, lance-t-il. On ne dit pas assez aux Français à quel point ils devront faire des efforts.»

Selon l’ancien Premier ministre, «la campagne de premier tour, c’est vrai que ça ressemble à une kermesse».

S’il redit sa volonté de se «battre jusqu’au bout», Dominique de Villepin n’exclut pas de soutenir un candidat. Il ne veut, pour l’instant, pas dire qui.

Fait étonnant, lorsqu’on lui soumet le nom de François Hollande, il n’exclut rien. Ce qui pèsera dans son choix? «Le rassemblement.»

«Je soutiendrai un principe : le rassemblement des Français et, je l’espère, celui qui sera le plus en mesure de le faire», explique-t-il.

Source: Le Parisien

Alors que la date-limite pour déposer ces signatures est le 16 mars, il a assuré avoir « passé la barre des 460 parrainages, avec toujours des difficultés qui ont été un peu accrues par les informations – les désinformations – du week-end, qui me donnaient rallié à Nicolas Sarkozy, qui me donnaient jetant l’éponge ».

Source: Agence France Presse

Signatures FN : « bon pour le débat » (Villepin)

Dominique de Villepin, candidat de République solidaire à l’Elysée, s’est réjoui mardi, « pour le débat démocratique », que Marine Le Pen ait obtenu ses signatures pour concourir à la présidentielle, lui-même en cherchant encore une quarantaine.

Interrogé par RTL sur cette annonce du FN, l’ancien Premier ministre a commenté: « Je m’en réjouis pour le débat démocratique. (…) C’est important que les points de vue qui sont les siens, qui ont un large écho dans la population française, puissent être présents lors de ce débat. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article