Identité nationale: pour une fois, Sarkozy préfère se taire

Publié le par Vivre Ensemble





Nicolas Sarkozy devait prononcer, vendredi prochain, un discours sur l'identité nationale. Il vient de déclarer forfait. C'est François Fillon qui, une fois de plus, devra s'y coller. Dur, après la votation suisse de dimanche!


Nicolas Sarkozy devait prononcer, vendredi 4 décembre prochain, le discours de clôture du colloque organisé par l’Institut Montaigne sur le thème « Qu’est-ce qu’être français ? »

L’intervention était prévue de longue date. Eric Besson avait même quasiment construit son débat sur l’identité nationale autour de ce qui devait en être le point d’orgue. D’ailleurs, le discours de Sarkozy à l’Institut Montaigne était programmé à l’issue d’une table ronde intitulée : « Comment, concrètement, réhabiliter le sentiment d’appartenance à la communauté française ? » et réunissant Louis Schweitzer, président de la Halde, Patrick Braouezec, député (PCF) de Seine-Saint-Denis et… Eric Besson.

Bref, même s’il y avait peu d’espoir que la question « Qu’est-ce qu’être français ? » trouve une réponse au cours de ce colloque (pour s’en convaincre, il suffit de se référer au programme ci-dessous), cette journée devait être la journée d’Eric Besson. Une sorte de consécration. Nicolas et lui enfin réunis, regardant dans la même direction, main sur le cœur, drapeau tricolore flottant au dessus d’eux… La photo promettait d’être belle.

Raté. Besson devra se contenter du regard las de Fillon. C’est en effet le Premier ministre qui prononcera, vendredi prochain, le discours de clôture du colloque à la place du président de la République. C’est ce que Matignon a annoncé hier en fin de journée.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article