Le rassemblement, un devoir pour relever la France

Publié le par Agir Ensemble

 

Un gouvernement d’union nationale pour surmonter la crise

Les forces politiques doivent se rassembler dans l’union nationale, le temps de surmonter la crise, avec un gouvernement mêlant personnalités de gauche et de droite et personnalités de la société civile hors de toute affiliation partisane. Dès que vous sortez un responsable politique de sa logique de parti, il tombe d’accord là-dessus.

Mesures

Le prochain Premier ministre sera chargé de constituer un gouvernement d’union nationale réunissant les membres les plus compétents de l’ensemble des formations politiques et des personnalités reconnues venues de la société civile

 La cogestion pour favoriser l’union des forces sociales

Les forces sociales doivent se rassembler, et concilier leur logique de défense des intérêts catégoriels avec l’intérêt général. Nous devons notamment sortir de la logique d’affrontement entre les dirigeants et les salariés, en mettant en place une véritable cogestion, et développer les conventions collectives pour fédérer les énergies qui s’épuisent en suspicions. Dans cet esprit, nous réserverons un tiers des sièges des conseils d’administration et de surveillance aux représentants des syndicats.

Mesures

Un tiers des sièges des conseils d’administration et des conseils de surveillance des entreprises de plus de 250 salariés devront être détenus par des représentants des salariés

 Un effort de redressement national partagé en trois tiers

Le rassemblement s’exprimera dans la répartition de la charge de l’effort qui portera sur les hausses d’impôt. Cet effort sera réparti équitablement : un tiers pour les ménages aisés, un tiers pour les grandes entreprises et les banques, un tiers pour tous les Français ensemble.

Mesures

Les ménages les plus aisés verront leur niveau d’imposition alourdi, au travers notamment d’une nouvelle tranche d’impôt direct fixée à 60% au-delà d’un million d’euros de revenus annuels, mais aussi à travers la réduction des niches fiscales.
Les grandes entreprises et les banques paieront une surcote temporaire à l’impôt sur les sociétés à hauteur de 4 milliards d’euros.
Les Français contribueront tous à l’impôt citoyen, même symboliquement

 Renouveler la démocratie, à tous les niveaux

Nous aurons à mobiliser toute la nation. Nous recourrons au référendum pour mobiliser tous les citoyens autour des grands enjeux du quinquennat, car le peuple doit s’imposer à la classe politique, il doit faire parler sa voix souveraine. Mais la démocratie directe de proximité doit aussi être encouragée, et c’est pourquoi nous donnerons plus de pouvoirs aux conseils de quartier élus au suffrage universel. Pour que chaque Français se sente représenté, une dose de proportionnelle sera instaurée pour les élections au Parlement.

Mesures

Consultation du peuple français par référendum sur les grands enjeux du quinquennat à venir : réforme des institutions, énergie et environnement, fiscalité.
Développement et facilitation des référendums d’initiative populaire
Extension de conseils de quartier élus au suffrage universel direct pour favoriser le dialogue avec l’Etat, la bonne prise en compte des besoins et spécificités de chaque quartier, le bon fonctionnement des maisons de service public
Instauration d’une dose de proportionnelle aux élections législatives pour que tous les courants politiques soient représentés à l’Assemblée nationale

Villepin 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article