Propos de Claude Guéant: sur Radio J, Dominique de Villepin dénonce le « risque de dévoiement »

Publié le par Agir Ensemble

n111671282201519 9623

 

Dominique de Villepin était l’invité de Radio J, ce dimanche en début d’après-midi.

Interrogé sur les propos de Claude Guéant selon qui « toutes les civilisations ne se valent pas », Dominique de Villepin a notamment déclaré: « Aller situer dans une hiérarchie les civilisations les unes par rapport aux autres, c’est courir le risque d’alimenter un certain nombre d’idées reçues, de haines, de méconnaissance de l’autre qui me paraissent dangereuses. (…) Soyons responsables ! Privilégions réponses et solutions plutôt que de flatter des mauvais penchants nationaux. »

Retrouvez dans ce billet ses principales déclarations tout au long de l’émission.

Les principales declarations de Dominique de Villepin

Sur la polémique liée aux propos de Claude Guéant

Nous devons veiller à ce que notre civilisation ne se replie pas sur elle-même, à ce qu’elle reste ouverte aux autres. Il faut toujours être mobilisé contre l’intolérance, mais ce n’est pas en se repliant sur nous que nous trouverons la solution. Certaines phrases peuvent faire mal à d’autres cultures qui nous aiment, qui aiment la France.

Sur la campagne présidentielle

On tourne un peu en rond. Le débat est médiocre.

Sur la mondialisation

Il faut changer le modèle de production, le modèle de consommation, le modèle de protection sociale si nous voulons nous adapter à la mondialisation. Il faut élever la qualité de ce que nous faisons.

Sur le modèle allemand

Il y a fort à parier que le modèle allemand n’est pas reproductible.

Sur la TVA sociale

Je suis favorable au transfert de charges de notre protection sociale vers la consommation. Baisser le coût du travail c’est une bonne chose, mais ça ne suffit pas. Il faut soutenir des filières d’excellence

Sur Lejaby

Nous ne pouvons pas être présents dans tous les secteurs. Défendons une qualité française ! Je crains que nous soyons englués dans une ligne de défense économique qui soit une ligne Maginot, une ligne de défense électorale. On ne peut pas subventionner une économie malade pendant des décennies. Si la politique joue avec les Français, c’est inacceptable.

Sur les parrainages à la présidentielle

Je suis favorable à l’anonymat des parrainages. Nous rentrons dans une démocratie qui cesse d’être vivante. Tout candidat qui a des capacités, des compétences et qui a fait ses preuves doit pouvoir se présenter.

Sur le sondage du JDD donnant Nicolas Sarkozy et François Hollande à égalité

Je ne crois pas du tout au sondage de ce matin du JDD. On peut faire dire n’importe quoi aux sondages.

Sur l’UMP

La droitisation de l’UMP a considérablement rétréci ce mouvement.

Sur le jugement des Français sur le Président de la République

Les Français se déterminent par rapport aux résultats. J’ai le sentiment que l’image présidentielle s’est beaucoup troublée. La faiblesse des résultats aujourd’hui pose problème.

Sur la relation franco-allemande

La France et l’Allemagne sont indispensables à l’équilibre de l’Europe. Ce que je regrette, c’est le déséquilibre qui s’est installé entre la France et l’Allemagne. Nous n’avons eu ni solidarité financière, ni davantage de croissance. Aujourd’hui, c’est un peu un marché de dupes. Je regrette que l’Allemagne n’assume pas son leadership. Je souhaiterais que l’Allemagne puisse davantage peser sur les affaires du monde.

Sur l’Europe

Je suis profondément européen, mais je crois qu’il faut se doter de nouveaux outils. Je suis pour un Président du Conseil Européen élu au suffrage universel. Je regrette que le Président de la Commission soit faible, je regrette que le Président du Conseil Européen soit faible.

Sur les qualités d’Homme d’Etat de François Bayrou

On peut apprendre en marchant. J’ai une ambition pour la France et je ne souhaite pas me satisfaire du plus petit dénominateur commun.

Sur les promesses de parrainage recueillies par Dominique de Villepin

Nous nous battons sur le terrain, avec beaucoup de militants. Nous nous approchons de la limite fatidique. Je profite de votre émission pour adresser un message très fort aux maires de France pour qu’ils acceptent d’ouvrir le débat démocratique. Je mets toutes mes forces dans la bataille. Bien évidemment, nous allons y arriver !

Sur le financement de la campagne

Avec 2 ou 3 millions d’euros, on peut faire une campagne digne.

Sur le livre que Dominique de Villepin va publier
.
Je sortirai un petit ouvrage, à la fin du mois de février: « Seul le devoir nous rendra libres ».

Sur François Hollande

François Hollande a toujours été soucieux du service de l’Etat. C’est ce qui nous rassemblait sur les bancs de l’ENA. On a vu quelqu’un au Bourget capable d’incarner l’idée d’égalité sociale, de gauche. Maintenant, il faut incarner tous les Français !

Sur la situation en Syrie

La situation en Syrie est inacceptable. Je constate avec douleur les massacres perpétrés. Il faut explorer toutes les voies. Avançons en essayant des créer des corridors humanitaires, avec l’aide de la Syrie et l’aide de la Ligue Arabe. Ne restons pas les bras croisés !

La diplomatie française a toujours eu vocation à rester en contact avec tous les états de la planète.

Fallait-il accueillir le président Assad en 2008 avec le tapis rouge? L’Histoire jugera, comme elle jugera la réception de Kadhafi.

Sur la situation en Iran

Il faut adresser un message clair aux Iraniens: nous n’accepterons pas que vous vous dotiez de la bombe. Nous ne pouvons pas en rester là ! Il faut être actifs et je suis pour que la diplomatie reste active, c’est-à-dire envoie des émissaires. Les canaux de distribution permettent de saisir les opportunités.

Sur la situation au Proche-Orient

Pour rendre cette région plus sure, il faut faire avancer le processus de paix. Israël a le droit d’exister dans cette région, mais nous devons reconnaître le droit de Palestiniens à vivre dans leur Etat qu’il faut donc créer. Je ne crois pas ce que ce soit en se raidissant que l’on trouve de bonnes solutions.

Sur le consensus gauche-droite en matière diplomatique

Nous avons longtemps été capables de conserver un consensus en matière de diplomatie et de défense. Il y a des anicroches (le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN). Evitons de nous disputer ou de nous chamailler !

Guéant: « risque d’alimenter les haines » (Villepin)

Dominique de Villepin, candidat à l’élection présidentielle 2012 et ancien ministre de l’Intérieur, a estimé aujourd’hui sur Forum Radio J que Claude Guéant avait abordé un « sujet un peu glissant » qui faisait « courir le risque d’alimenter les haines ».

Hier soir, le ministre de l’Intérieur a déclenché une polémique pour avoir déclaré à huis clos, devant l’association d’étudiants de droite Uni, que « contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas ».

« Aller situer dans une hiérarchie les civilisations les unes par rapport aux autres, c’est courir le risque d’alimenter un certain nombre d’idées reçues, de haines, de méconnaissance de l’autre qui me paraissent dangereuses à un moment où plus que dans d’autres moments nous avons besoin de regarder le monde », a déclaré Dominique de Villepin.

« Il faut faire attention à ce que ce que l’on peut dire dans des circonstances électorales ne soit pas mal interprété. A l’évidence, c’est un sujet un peu glissant », a dit le candidat de République solidaire (RS), assurant avoir « à titre personnel, de l’estime pour Claude Guéant ». « Je souhaite simplement que la politique évite de rentrer dans ces ornières-là, évite de jouer avec de tels sujets, susceptibles de nourrir un débat franco-français qui ne me paraît pas sain. Soyons responsables », a-t-il lancé, précisant ironiquement avoir « oublié (son) double décimètre pour mesurer les mérites comparés des différentes civilisations ».

« Privilégions réponses et solutions plutôt que de flatter des mauvais penchants nationaux », a-t-il poursuivi. Il s’est inquiété de ce que de tels propos, sur le plan diplomatique, « puissent blesser des amis de la France, des pays proches, des cultures proches, un certain nombres de citoyens du monde qui attendent autre chose de la France ».

Source: Le Figaro

Polémique Guéant : la gauche dénonce « un dérapage volontaire »

Dominique de Villepin, candidat à l’élection présidentielle et ancien premier ministre, a estimé sur Forum Radio J que Claude Guéant avait abordé un « sujet un peu glissant » qui faisait « courir le risque d’alimenter un certain nombre d’idées reçues, de haines, de méconnaissance de l’autre qui me paraissent dangereuses à un moment où plus que dans d’autres moments nous avons besoin de regarder le monde », a déclaré M. de Villepin.

« Il faut faire attention à ce que ce que l’on peut dire dans des circonstances électorales ne soit pas mal interprété », a dit le candidat de République solidaire (RS), assurant avoir « à titre personnel, de l’estime pour Claude Guéant ».

Source: Le Monde

Villepin « passe un message très fort aux maires de France » pour avoir leurs parrainages

Sur Twitter, l’ancien premier ministre et candidat à l’élection présidentielle, Dominique de Villepin, lance un appel aux élus pour accepter de donner leurs parrainages et lui permettre de recueillir les 500 signatures nécessaires.

Dominique de Villepin: « Je passe un message très fort aux maires de France, pour qu’ils acceptent d’ouvrir le débat démocratique »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article