Racisme aux frontières : une policière témoigne !

Publié le par Agir Ensemble

En novembre 2007, quelques mois après l’accession de Nicolas Sarkozy à la Magistrature Suprême, avant tout le monde, nous étions les premiers à dénoncer les ravages futurs de la France, notamment avec l’idée du débat sur l’incongruité nationale estampillée « identité nationale ». A cette date justement, j’avais commis un papier avec le blogueur Alert2neg, dénonçant le traitement dégradant qu’avait subi une Africaine-française, Kariata Savane, qui avait eu le « tort d’être noire », à son arrivée à l’aéroport d’Orly, en provenance du Maroc. Nous l’avions rencontré. Elle était soupçonnée d’avoir usurpé l’identité d’une autre parce qu’elle possédait un passeport…..français, le sien pourtant. Quelques jours après, Le Parisien en parlait, sans toutefois nous citer.

Flic de l’intérieur, elle abat ainsi les clichés selon lesquels, il n’y a que des gens honnêtes dans la police alors que des ripoux y sont aussi hélas. Il faut chaque jour davantage les dénoncer et souhaiter qu’un collectif de policiers la soutienne significativement sinon, les injustices dontSihem est victime au sein de la police, parce qu’elle a osé dire la vérité se poursuivront. Que les associations qui se présentent comme défenseures de toutes formes de discrimination ne restent pas silencieuses. Comme le résume la femme courage, Sihem Sioud : « La hiérarchie étouffe les problèmes parce que ça fait toujours un scandale. Ça donne une mauvaise image de la police aux frontières d’Orly », ajoutant : « Ceux qui dénoncent, c’est eux qui prennent les sanctions, très souvent ». Quelle incongruité !

Publié dans Etablir l’égalité

Commenter cet article